J32 2019-08-10 Tønder Hamburg 35 km (200 km en train)

Notre dernier jour au Danemark… C’est passé si vite !
Les enfants se réjouissent car aujourd’hui nous allons prendre le train. Nous allons jusqu’à Niebüll en Allemagne à vélo. Nous pourrions prendre le train mais pour notre dernier jour nous avons envie de rouler jusqu’au bout et passer la frontière à vélo.
Les enfants émergent doucement. Comme tous les jours, le premier réflexe est le pipi pressant du matin. Caro prend Jonas sur ses chaussures et remarque une crasse dans son nombril. Le temps de regarder exactement ce qu’il en est, nous constatons qu’il s’agit d’une tique 😱
Elle est toute petite ce qui nous laisse penser qu’elle est installée depuis peu.
Pince à épiler : check
Désinfectant : check
Consultation médecin: dès notre retour en Belgique

Le démarrage dans les bois est relativement calme, jusqu’au moment où nous en sortons et nous faisons cueillir par de belles bourrasques de vent.

À peine entrés en Allemagne, nous regrettons déjà les cimetières danois. Il nous faut de l’eau, que nous trouvons, et des toilettes mais ils n’en sont pas pourvus. Il faut se réhabituer aussi aux pistes cyclables qui disparaissent et réapparaissent, tiens ça nous rappelle un peu la Belgique 🤔

20 kilomètres nous séparent de Niebüll, de longues lignes droites sans piste cyclable traversant principalement des plateaux sur lesquels sont installés des parcs éoliens, ils seront très durs à avaler à cause de l’omniprésence du vent et des averses. Serait-ce le jour de trop ?

En tout cas, la météo est bien plus automnale qu’estivale. Nous nous retrouvons encore plaqués contre un mur à tenter de nous protéger de la pluie.

Notre moyenne de vitesse est juste médiocre mais nous finissons bien par arriver à destination. Il n’y a pas de guichet. Nous partons à la recherche d’un membre du personnel pour nous aiguiller. Deux contrôleurs se trouvent sur les quais, dès que nous leur exposons notre requête, ils répondent un nein ferme et tournent le dos. Bien, bien, bien… Caro insiste et fait sa lourde (restons corrects ! 😂). Un des contrôleurs prend alors son gsm pour montrer quel train nous pouvons prendre. Yes!

Le train, bondé, arrive 1h plus tard et l’embarquement est très facile. Le wagon est à hauteur du quai, l’accompagnateur et la contrôleuse sont très sympas et cherchent vraiment à nous aider. Comme quoi il ne faut pas toujours rester sur une impression.

Le voyage dure un peu plus de 2h, Mattis a branché son casque audio dans l’accoudoir de son siège et écoute la radio allemande. Jonas s’est installé sur les genoux de Caro et endormi… Pas facile de se relever pour déplacer le pino à chaque arrêt. Le tandem est lui aussi au milieu d’un sas (on sait qu’il ne faut pas monter au même endroit avec les 2 vélos, on est toujours séparés dans le train), Jeanfy le maintient et, vu qu’il fait toute la largeur du sas, tous les voyageurs l’enjambent ! 😂

Nous avons réservé une nuit dans une auberge de jeunesse à Hamburg, elle se trouve à une douzaine de kilomètres de la gare. Nous nous rendons au guichet pour réserver nos billets du lendemain mais il n’y a plus de place pour les vélos…

Tant pis, on trouvera une autre solution. Direction l’auberge car nous devons y être à 19h15 et le train avait du retard.

Nous avons un peu des sueurs froides à traverser cette grande ville, nettement moins bike friendly que København, les sonnettes ont tinté bien plus de fois que pendant le mois précédent.

Il nous reste moins d’un kilomètre lorsque le vent se lève et une averse s’abat sur nous ! Nous arrivons à l’auberge trempés et dégoulinants. Le temps d’aller se présenter à l’accueil, c’est terminé. Grrrr !

Bon, nous sommes arrivés c’est le principal ! Nous passons directement à table et profitons d’un bon repas avec une vraie table et même des chaises qu’on peut approcher ! Quel luxe !

Après une bonne douche, nous entamons les recherches pour le retour, pas d’alternative au train avec de si gros vélos 🚳 Tout est full le dimanche. Bon, nous resterons un jour de plus à Hamburg, visiterons la ville, mais à pied cette fois ci ! Nous espérons trouver un train qui nous emmène jusqu’à Liège car il est vraiment temps de rentrer !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :