J25 2019-08-03 Vedelshave Eltang 42 km

Il est 6h45, deux petites pattes posées sur la tente éveillent Caro. Un oiseau s’y promène, c’est trop mignon! Cependant, l’envie de le chasser est bien là, pas envie qu’il vienne y lâcher son petit dej’ digéré!

Le reste de la famille sort doucement de sa léthargie et, après un bon petit déjeuner, une rencontre avec le chat, des au revoir aux voisins, se prépare pour le départ.

Nous rejoignons middelfart après une belle série de cuvettes. Nous voulons absolument y être avant 14h car l’office du tourisme ferme à cette heure là, nous avons déjà été de la revue dans d’autres villes. Nous n’avons pas la carte des itinéraires cyclables sur le continent et ça manque…

En arrière plan le pont pour les vélos et les trains
Le pont pour les voitures

L’office du tourisme est judicieusement placé sur le port à l’intérieur d’une magnifique bibliothèque! Pas besoin de plus pour perdre la connexion avec nos deux dévoreurs de livres.

Nous dînons en bord de mer, l’ambiance est électrique car les uns voudraient profiter encore et les autres voient le temps passer, la météo changer. Ça ira mieux demain.

Le premier pont sur lequel nous sommes passés il y a tout juste 20 jours est à nouveau devant nous. Il faisait froid et venteux. Aujourd’hui il fait très chaud, nous atteignons un pic de température vers 16h, en plein soleil, le thermomètre affiche 40°C!

Nous retrouvons les énormes dénivelés qui nous avaient tant fait peiné au début de notre périple (la moindre côte demande un effort considérable avec autant de poids). Mattis n’en finit plus de croiser les pistes mouchables, abeillables et papillonables. Tout est pour lui mais ça le fait bien rire.

Petit exercice de logistique en bord de route. Calcul de l’itinéraire idéal pour arriver dans les temps, par une belle route, en croisant des shelters et pour être à legoland avant les quelques jours d’averses prévus. L’exercice n’est pas simple et nous aurons certainement encore besoin de prendre le train pour réduire les distances.

Nous partons à la recherche d’eau pour commencer puis de notre shelter. Bien caché, il s’agit en fait du très grand domaine d’un particulier sur lequel y est installé un abri (trop chou !), on peut aussi planter notre tente dans le jardin. L’espace est énorme.

Nous préparons le souper et le campement, ce soir c’est salade de riz froid, thon, maïs, saucisses, carottes et, soyons fous, un petit pot de mayonnaise et un mini sachet de ketchup d’un fast-food pris en ville ! Évidemment quand on oublie de reprendre de la vinaigrette…

Vue du shelter

Mattis nous dit « on a de la chance, souper en terrasse avec vue sur campagne et lampions, repas délicieux, nuit dans un beau shelter et feu d’artifice, si on devait payer tout ça, ça nous coûterait une fortune ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :