J20 2019-07-29 København 28 km

Aujourd’hui c’est une très belle journée qui s’annonce, nous enfilons nos cuissards et sautons sur nos vélos ; il ne faut pas rater la relève de la garde Royale. Jonas adore les tambours, ce serait chouette pour son anniversaire !

Nous parcourons un peu moins de 4 km lorsque Jeanfy crie un coup. Nous venons de démarrer à un feu vert et la chaîne du tandem a cassé net… Bon l’endroit est idéal, nous sommes pile devant un café vélo !

Malgré tout, l’outillage emporté est suffisant pour réparer la casse. Il nous faudra simplement trouver un autre maillon rapide de rechange. Ce qui s’avère être plus complexe que prévu car quand Jeanfy demande un maillon 10 vitesses, on le regarde comme un ahuri… 🤔 🤪

Étant partis bien en avance, nous arrivons quand même dans les temps pour la relève au palais d’Amalienborg. Il y a beaucoup de monde et les enfants finissent immanquablement sur les épaules des parents. Le rituel dure 30 minutes et est très strict. Les soldats de la garde royale sont escortés par des officiers à coiffe « skinbear » qui sont effectivement des peaux d’ours 😱et des tambours lorsque la reine est présente au palais. Ce qui n’est actuellement pas le cas.

Nous nous dirigeons ensuite vers Gefion Springvandet qui est la plus grande fontaine de la ville. La légende raconte que le roi Gylfe de Suède avait promis à la déesse Gefion de lui offrir autant de terres qu’elle pourrait en labourer en une nuit. Elle transforma ses 4 fils en boeufs et symbolise la prospérité des terres suédoises.

Un peu plus loin, nous croisons la petite sirène. Un attroupement conséquent nous permet de la repérer. Les cars de touristes asiatiques défilent dans toute la ville ! Il est vrai que cette statue représente Copenhague et qu’il ne faut pas y aller sans la voir. Toutefois, elle est loin, de notre avis, de faire partie des œuvres exceptionnelles devant lesquelles nous restons en admiration.

En parcourant ces différents monuments nous en croisons quantité d’autres sur notre chemin, la ville regorge d’œuvres contemporaines ou d’époque en plus de son architecture toute particulière, on ressent fortement son attrait pour l’art.

Nous retournons sur nos pas et passons à nouveau à côté d’une belle fontaine dans laquelle les enfants se baignent. Jonas nous avait demandé pour y aller, il fait très chaud, cette fois ci nous nous y arrêtons. Il ne faut pas 2 minutes pour qu’il soit trempé mais aujourd’hui nous avons prévu les vêtements adéquats ! Il peut se défouler !

Notre route (tracée par Michael) nous mènera sur les anciens remparts de la ville ainsi que dans le quartier libre de Christiana. Il s’agit d’un quartier auto proclamé indépendant dans lequel nous n’avons pas pénétré car accompagnés des enfants. Peut-être avons nous des aprioris infondés. Nous y reviendrons peut-être accompagnés de Michael et Bente? Toujours est il que c’est un des rares endroits de la ville criblé de tags et là encore il s’agit de street art plutôt que de tags vulgaires.

Nous rentrons en bus bateau afin de profiter une dernière fois de ce moyen de déplacement original et parce que les enfants fatigués le demandent (34°C aujourd’hui).

Arrivés à l’appartement, les garçons filent sur la plaine de jeux (fatigués on a dit ?). Caro et Jonas piquent une tête dans le canal. Demain c’est le grand départ !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :