J9 2019-07-18 Egeskov Rudkøbing 43 km

On voudrait le faire exprès qu’on y arriverait pas: le réveil du jour a été donné par les paons du château ! Et ça crie ces bestioles ! 😂 ⏰
À 6h45 Caro est dehors en short et t-shirt, la journée s’annonce très ensoleillée.
Les jeunes mettent un peu de temps à émerger, la journée d’hier était chargée !

Nous allons aujourd’hui faire notre dernière journée en Fionie. Le vent souffle fort, d’autant plus que nous redescendons vers la côte.

Nous longeons beaucoup la grande route, qui malgré tout n’est pas tant fréquentée que ça par rapport à chez nous. Nous sommes à l’arrêt devant nos cartes lorsque nous nous faisons aborder par un cyclo voyageur du nom de Jorg, il est pompier en Allemagne. Il fait le tour des capitales limitrophes à son pays afin de donner des conférences dans les hôpitaux et sensibiliser à la cause des maladies rares chez les enfants via la Care-For-Rare Foundation. Mattis et Jonas sont les premiers enfants cyclo voyageurs qu’il rencontre, il nous demande pour faire une photo ensemble et offre l’ours mascotte à Jonas.

Nous nous dirigeons à présent vers Svendborg où nous allons faire quelques courses dans un supermarché, Mattis est ébahi devant le choix des magazines Picsou et Mickey Parade, la BD n’a pas de frontières, il achète son premier livre en danois ! Nos vélos restent sur le parking sans aucun problème, le retour à la réalité de notre pays va être rude…
Après la pause de midi prise sur une table de pic nique improvisée, nous repartons à l’assaut des côtes danoises (la première personne qui nous dira que le Danemark est un pays plat, nous l’invitons à y venir à vélo ! 😳) et traversons un premier bras de mer.

La vue sur la mer Baltique est époustouflante ! Au total, nous passons 3 bras de mer, sur des ponts de plus en plus pentus et longs.

Pour la première fois, Jonas s’endort sur le pino. Nous lui mettons le gilet de sécurité supplémentaire, il est tout à fait stable malgré, descente de pont oblige, des pointes de vitesse assez élevées.

Nous nous mettons à la recherche d’un shelter et trouvons refuge chez Rasmus Andersen, ça ne s’invente pas ! Rasmus et Hans, son ami campeur qui vient de Copenhague, nous accueillent et nous proposent une place à notre choix dans un immense terrain. Et comme d’habitude l’accès aux sanitaires et à l’eau potable. Nous sommes comblés !

Ce soir, nous prenons le temps de cuisiner un potpasta composé de carottes fraîches, riz et viande de porc tout en discutant des grands faits de l’Histoire autour d’un feu. On ne se refuse rien ! 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :