J7 2019-07-16 Vissenbjerg Ringe 47 km

Nos hôtes de cette nuit parlent très peu anglais, de ce fait la communication est légère mais tout à fait conviviale. Nous sommes reçus avec simplicité et bon cœur, c’est plaisant !

On décide de reprendre le même schéma que la veille, nous partons sans déjeuner, on se limite à un fruit et quelques céréales, ce qui nous permet de partir bien plus tôt.
Le repli du campement est mieux maîtrisé mais reste un point important de notre journée, tout autant que l’installation.
Nous sommes dans un village où la densité de population au kilomètre carré doit frôler le 0,3. Nous traversons de nombreux villages tout aussi peuplés et en profitons car les routes sont très agréables et désertes.

Heureusement car voilà la première gamelle, elle est pour Caro et Jonas en plein milieu de la route lors d’un demi tour. Plus de peur que de mal, tout le monde va bien !
Notre pause de midi se déroulera au milieu d’un pré/verger. Durant ces heures nous aurons croisé 3 voitures ! Quel calme… 🧘‍♂️

Les enfants s’émerveillent de tout, les chevaux, les maisons, les pierres (mais aussi de n’importe quoi : oh maman le poteau est cassé ! 😂) Mattis prend plaisir à faire des photos, c’est une interaction qu’on a rarement le temps d’apprécier autant. Ils ne rechignent pas à dire un mot ou l’autre en anglais ou en danois. Ça les fait d’ailleurs beaucoup rire parce que merci se dit « tak », Jonas dit tak – Tic Tac. Même si on sait que ça va arriver on rit à chaque fois. 😂
Nous n’avons pas gardé très longtemps nos vestes aujourd’hui, il fait très beau et chaud. Lorsque nous arrivons à Odense, nous nous dirigeons vers la boutique outdoor Friluftsland afin d’acheter un nouveau matelas et filons déguster une bonne glace. Le soleil chauffe bien cependant dès que nous passons dans l’ombre, nous frissonnons.
Nous flânons un peu dans le piétonnier, vérifions notre itinéraire et repartons à l’assaut des kilomètres.
Odense est une belle grande ville (oui oui Béné c’est grand ! 😉) mais clairement nous sommes plus à l’aise dans les campagnes.

Nous nous mettons à la recherche d’un camping afin faire une lessive.
Nous avançons lentement car nous avons sous estimé la chaleur et pas assez bu. De plus, Jonas
réclame un arrêt pipi quasi toutes les 10 minutes.
Caro roule en tête, un gros boum se fait entendre. Encore une chute ? Non, le boudin attaché à l’arrière du tandem s’est cassé la figure ouf rien de grave. À ce moment, Jonas réclame encore un arrêt pipi vite ! 😱 Caro redémarre seule car nous sommes au milieu d’un quartier résidentiel et aucun endroit ne se prête à un besoin. Trop tard. Il nous faudra changer Jonas en bord de route qui est complètement catastrophé.
Nous arrivons enfin à destination, le camping est blindé de monde, c’est rare ! Les enfants remarquent des joueurs de pétanque et nous demandent pour rester à les regarder pendant que nous retournons chercher les vélos. Accordé mais vous restez là ! Nous revenons quelques minutes après… Les enfants ne sont plus là !!! 😱 Nous retrouvons mattis tout de suite qui s’est fâché avec son petit frère car il devait faire pipi (!) et voulait aller aux toilettes avec papa ou maman. Recherche catastrophée de Jonas, que Caro retrouvera quelques minutes après hors du camping, sur le trottoir. Le palpitant a donné tout ce qu’il avait durant ces longues minutes… Maintenant on ne se quitte plus !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :