J6 2019-07-15 Kolding Vissenbjerg 53 km

Ce matin le rire des mouettes a remplacé le chant du coq. Le réveil est matinal car la nuit a été très agitée : nous nous trouvons à quelques mètres d’un parking qui visiblement est un lieu assez fréquenté la nuit, de plus le vent n’a pas faibli et prend dans la toile de tente. Il fait très venteux, assez froid, bref, on a dormi dans un fjord.

On remballe et on redémarre très vite. Dès le lever, on s’accorde pour déjeuner plus tard (il ne faut pas croire, l ‘endroit est absolument magnifique !). Nous nous arrêtons dans un Netto et achetons de quoi manger sur 2 jours.
Pas encore de boulangerie rencontrée, on ne sait même pas à quoi elles ressemblent. Du coup nous voilà installés à déjeuner dans un abri bus. On vous l’accorde il y a plus sympa ! 😉

Un danois nous interpelle pour connaître notre itinéraire, il a fait Liège Bastogne Liège, et nous renseigne sur les routes à prendre, en précisant « but it’s always up and down, up and down… »

Nous repartons en direction de Middelfart et traversons Lillebælt (nom du bras de mer) via un long et haut pont assez impressionnant. La voie routière est fermée pour travaux, il n’y circule plus que les piétons, les cyclistes et les trains.

À Middelfart nous trouvons un joli parc qui nous permet de profiter pleinement de notre pause de midi. Celui-ci dispose d’un lac avec fontaine, volières, petite ferme, mini labyrinthe en haies et surtout plaine de jeux, les enfants peuvent partir l’explorer en toute sécurité pendant que les parents mettent la table. Durant ce break, nombre de personnes viennent nous voir, nous interrogent, soupesent nos vélos, nous souhaitent la bienvenue… La façon dont les danois viennent vers nous est très agréable. Même Jeanfy perd de son côté méfiant et apprécie ces nombreux échanges.

Vers 15h, le soleil pointe le bout de son nez, nous pouvons enfin retirer nos couches.
En bord de route, nous croisons souvent de petites échoppes de fruits frais libres d’achat avec une tirelire. Nous faisons une halte dans une petite boutique à la ferme, Caro doit se faire violence pour ne pas dévaliser les nombreux produits de leur récolte et circuits courts. Monsieur nous recharge même notre vache à eau de 10 litres d’eau bien fraîche. À nous pêches, carottes, cerises et concombres ! 😊

Peu de temps après la température commence déjà à descendre, nous nous mettons en quête d’un shelter sur la route d’Odense (prononcé Onnsa). Nous devons nous y rendre demain car le matelas qui se degonfle pose problème et le super sav de chez alpi Sport Alpisport a trouvé une solution sur notre route! Nous sélectionnons un bout de jardin à la ferme 14km plus loin. Allez hop c’est parti.

Nous ne regrettons pas notre choix, le lieu est absolument magnifique, nous pouvons nous installer à notre guise dans cet immense jardin (à l’abri du vent bien sûr). Les propriétaires sont absents, ils découvriront notre présence à leur retour vers 21h30 mais cela leur semble naturel, ils nous montrent où nous servir en eau, électricité et les sanitaires. Quel accueil, quelles relations basées sur la confiance !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :