J2 09/04 Aachen-Raeren 31 km

La nuit a été bonne, les 2 jeunes au dessus du lit superposé et les parents en dessous ! On entame la journée par un super buffet petit déjeuner. Le restaurant de l’auberge fait salle comble, Caro (avec ses connaissances approfondies en allemand 😂 😂) interroge le personnel sur la possibilité d’emporter un pic-nic. Nous recevons 4 sacs bien garnis de sandwichs, fruits, biscuits, yaourts et bouteilles d’eau.
Pendant que les garçons jouent au foot dans la cour, les parents refont les sacoches et c’est là que les choses se compliquent : on prend énormément de temps à tenter de réorganiser correctement les bagages. 😞

Il est 10h30 passées lorsque nous reprenons la route. Il ne fait pas chaud mais sec.
Nous descendons dans le centre d’Aix pour y trouver l’office du tourisme, sur base du GPS et des indications reçues nous nous dirigeons vers la source de la Vennbahnweg. C’est là qu’on se rend compte que Aachen est trèèèès vallonné car nous ne faisons que monter beaucoup puis redescendre un peu et ainsi de suite. Nous ne sommes toujours pas sortis de la ville (ça va être très long) que Caro n’en peut plus, les restes d’hier !
Nous atteignons la Vennbahn avec soulagement et grand plaisir. Cette voie est un réel plaisir à parcourir! C’est très bien aménagé et entretenu, la plupart du temps loin des routes sinon bien signalée.
Nous ferons de nombreux arrêts afin de profiter du paysage. Jonas demande souvent pour courir un peu et c’est facile de le laisser gambader sur cette voie protégée.

Il pleut. Un peu. Juste de quoi mouiller la poussière pendant 1/2 h donc rien d’alarmant. Mais au loin nous entendons le ciel craquer.
Seuls au milieu des bois, nous profitons à fond de l’environnement. On n’entend que les chants des oiseaux (et le craquement de feu le pédalier de Caro 😫) c’est très plaisant! Un autochtone rencontré nous dira que nous sommes les premiers cyclo voyageurs rencontrés de la saison. C’est vrai qu’il fait très calme.

Nous trouvons un petit camping pour la nuit, la tente à peine montée, la pluie arrive et détrempe tout ! On nous a indiqué un terrain avec un abri de fortune qui nous aura permis de laisser nos vélos et surtout de cuisiner au sec !

Un petit air de Statler et Waldorf
1er pic-nic dans la tente

Nous voilà rincés, au propre et au figuré. Il suffit de quelques minutes pour que la troupe tombe dans les bras de Morphée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :